Aller au contenu

Retour à la compétition pour Sylvie Fréchette

Retour à la compétition pour Sylvie Fréchette
Luc Ferrandez / Cogeco Média

C'est le grand retour de Sylvie Fréchette à la compétition, un cadeau qu'elle s'offre après 28 ans d'arrêt de la natation artistique.


Écoutez Sylvie Fréchette au micro de Luc Ferrandez partager les motivations de son retour et la passion qui l'habite encore tout autant.

«C'est pas un coup de tête en fait. Vous savez sûrement que je suis retournée à Barcelone. Il y avait une journaliste qui me suivait qui est Jacinthe Taillon, et elle a fait un court documentaire.  Puis elle, m’avait réservé une surprise. Donc, à la toute fin du tournage elle dit: Sylvie, j’ai quelque chose pour toi. Puis elle a mis l’ambiance et la musique des Jeux olympiques de Barcelone et je ne sais pas ce qui m’a pris sincèrement, mais mon corps savait quoi faire. Mon corps magané, vieux, pas en forme. C’est comme si j’étais possédé de ma jeunesse et j’ai réussi à nager en partie naturellement. Mais ma routine de Barcelone. Et quand j’ai terminé là, j’étais sur une espèce de high. Puis j’étais avec mes filles. Mes filles ont dit Mais maman, qu’est ce que tu vis? Et moi, j’étais tellement belle et j’ai regardé mon fils. J’ai dit: je pense que j’ai besoin de nager. Alors, en revenant d’un coup de tête, j’ai dit je pense que je vais me remonter un petit solo.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

«Sur 230 tonnes de textile, on en réemploie 200 tonnes»
Timbres de bière: «Si on enlève ça, on ouvre la porte au marché noir»
«On est loin derrière les autres provinces» -Iohann Martin

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00