Aller au contenu

Détresse du monde agricole au Québec: «Le soutien n'est pas au rendez-vous»

Détresse du monde agricole au Québec: «Le soutien n'est pas au rendez-vous»
Une terre agricole au Québec / Getty Images

Plusieurs agriculteurs québécois sont au pied du mur. En plus, leurs revenus nets devraient chuter énormément cette année.

On parle d’une baisse de 86% en 2024.


Écoutez Martin Caron, président de l’Union des producteurs agricoles, qui témoigne de la terrible réalité vécue par les fermiers québécois.


«L'IPC (Indice des prix à la consommation), sur les trois dernières années, a augmenté de 16 %, affirme M. Caron. Les produits intrants achetés par les producteurs, comme la nourriture pour les animaux et les équipements, ont augmenté de 31 %. […] Les dépenses ont augmenté énormément. En fait, c'est du jamais vu depuis 1938.»

Il ajoute que la main-d’œuvre coûte désormais beaucoup plus cher, tout comme le diesel et le propane.

«L’augmentation des taux d’intérêt est aussi en train de plomber le monde de l’agriculture. [...] Le soutien agricole n'est pas au rendez-vous, que ce soit au fédéral ou au provincial. [...] On veut être compétitifs; on veut poser des gestes. Mais, on ne peut pas s'endetter davantage pour assurer l'autonomie et la sécurité alimentaires. On lance un cri du cœur.»

Manifestation

Une manifestation de producteurs québécois est d’ailleurs prévue le 8 mars à Rimouski, afin de sensibiliser la population à la réalité d'être producteur en 2024.

Rappelons que les agriculteurs européens ont récemment attiré l'attention des Français, mais aussi des Canadiens, en déplorant leurs conditions de travail. Ils ont bloqué de grandes artères en France, en Belgique et dans certains États de l'Union européenne.

Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Luc Ferrandez

Opioïdes: doit-on revoir notre rapport à la douleur?
Prix de l'essence: avez-vous l’intention de changer vos habitudes?
Crise du logement: «Legault a profondément tort»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments du 104,7 Outaouais
En direct