Aller au contenu
Écoles

De plus en plus de profs doivent remplacer des collègues absents

De plus en plus de profs doivent remplacer des collègues absents
École secondaire de l'Île / Cogeco Média

Les remplacements d'urgence montent en flèche dans les écoles du Québec en raison du manque de personnel et de suppléants.

C'est-à-dire qu'un enseignant est appelé à remplacer un collègue absent pour au moins une période dans la journée.

Le Journal de Montréal donne quelques exemples aujourd'hui, dont le Centre de services scolaire des Portages-de-l'Outaouais.

À la suite d'une demande d'accès à l'information, on démontre qu'en 2018-2019, une seule période + 8 heures ont été comblées par du remplacements d'urgence.

L'an dernier, ces chiffres ont grimpé à 1811 périodes + 2315 heures.

La présidente du syndicat de l'enseignement en Outaouais, Nathalie Gauthier, se rappelle le temps où les suppléants étaient nombreux.

Plus avec Yanick St-Denis

Enseignante blessée par un objet lancé par un élève de 6 ans
La saga de la maison allumette se poursuit
Rues étroites, énormes bancs de neige et visibilité réduite

Vous aimerez aussi

0:00
9:12
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75