Aller au contenu
Écoles

De plus en plus de profs doivent remplacer des collègues absents

De plus en plus de profs doivent remplacer des collègues absents
École secondaire de l'Île / Cogeco Média

Les remplacements d'urgence montent en flèche dans les écoles du Québec en raison du manque de personnel et de suppléants.

C'est-à-dire qu'un enseignant est appelé à remplacer un collègue absent pour au moins une période dans la journée.

Le Journal de Montréal donne quelques exemples aujourd'hui, dont le Centre de services scolaire des Portages-de-l'Outaouais.

À la suite d'une demande d'accès à l'information, on démontre qu'en 2018-2019, une seule période + 8 heures ont été comblées par du remplacements d'urgence.

L'an dernier, ces chiffres ont grimpé à 1811 périodes + 2315 heures.

La présidente du syndicat de l'enseignement en Outaouais, Nathalie Gauthier, se rappelle le temps où les suppléants étaient nombreux.

Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Yanick St-Denis

Plusieurs paniers Amazon doivent commencer à déborder.
Un affront à la grève de la LCBO?
Le pénitencier pour deux anciens joueurs des Tigres de Victoriaville

Vous aimerez aussi

0:00
8:14
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En direct
En ondes jusqu’à 18:00