• Accueil
  • Alouettes: «On est condamnés à réussir» -Mario Cecchini

Alouettes: «On est condamnés à réussir» -Mario Cecchini

Alouettes: «On est condamnés à réussir» -Mario CecchiniPC/Ryan Remiorz
Le président Mario Cecchini, le propriétaire Gary Stern et le directeur général Danny Maciocia
Football - Alouettes: les nouveaux DG et Président de l'organisation montréalaise, Dany Maciocia et Mario Cecchini, sont avec nous en studio

29:14

L’annonce, lundi, de la composition du nouvel état-major des Alouettes formé de Mario Cecchini (président) et de Danny Maciocia (directeur général) a été accueillie comme une bouée d’air frais par les amateurs de la formation montréalaise.

En conversation avec Mario Langlois aux Amateurs de sports, les deux hommes ont parlé de l’engagement du nouveau propriétaire Gary Stern, de diverses priorités et de leurs expériences personnelles.

Une évidence : après des années dignes d’une traversée du désert – hormis la saison 2019 et sa fiche de 10-8 -, les amateurs s’attendent à du concret. Et le nouveau président en est bien conscient.

« Quand les artistes nous parlent d’une vague d’amour… Hier, c’est ce qu’on sentait. Mais on est très conscient que ça va durer 24 heures », a noté Cecchini, qui s’est servi de son ancienne carrière dans les médias (Corus) pour imager la situation actuelle des Alouettes.

« En business, on est condamnés à réussir. Dans les compagnies publiques, on est jugé à chaque trois mois avec les résultats qui sortent. Il faut que tu livres et c’est mieux de marcher. Vous (les médias), vous êtes condamnés à réussir tout le temps. Ce n’est pas nouveau. »

La pression est inhérente à toute compagnie et à toute organisation sportive, pourrait-on ajouter. Mais chaque individu est libre de la gérer à sa manière.

« Moi, je n’ai jamais senti la pression dans ma vie, assure Danny Maciocia. Je vois ça comme une opportunité. »

« La pression, c’est quand tu arrives chez vous, que tu as une famille et que tu ne peux pas mettre de la bouffe sur la table. Ça, c’est de la pression. Pour moi, ce qu’on a devant nous, c’est une belle opportunité et j’ai vraiment hâte de le vivre avec Mario et l’équipe que l’on a en mains. »

« Pour paraphraser Lee Trevino, ajoute Cecchini: la vraie pression, c’est quand tu as un putt pour 10 piastres et que, dans tes poches, tu n’as que cinq piastres. »

En direct de 13:00 à 15:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.