• Accueil
  • Joie et allégresse pour les partisans des Blues qui ont tellement attendu

Joie et allégresse pour les partisans des Blues qui ont tellement attendu

Joie et allégresse pour les partisans des Blues qui ont tellement attenduAP

SAINT-LOUIS — À l'âge de 100 ans, Marge Kirchhoefer fait partie des plus anciens partisans des Blues. Maintenant qu'ils sont les champions de la Coupe Stanley, elle sait très bien comment elle va célébrer.

« C'est trop beau pour être vrai, a déclaré Kirchhoefer. J'ai réuni des amis pour faire la fête. On va boire du champagne. Je vais peut-être abuser! Mais je m'en fiche. »

Kirchhoefer est à la retraite depuis 1984, après avoir travaillé pour une compagnie pétrolière. Elle assistait jadis aux matches avec son défunt mari, Frank, qui est décédé en 2002.

Les célébrations ne manquent pas à Saint-Louis, les Blues ayant battu les Bruins pour remporter leur premier championnat de la LNH depuis leur arrivée en tant qu'équipe d'expansion, il y a 52 ans. La victoire de 4-1 dans le septième match, mercredi soir à Boston, a déclenché une fête déchaînée, jusqu'à tard dans la nuit de jeudi. Les Blues n’avaient pas atteint la finale depuis 1970.

Et pourquoi ne pas festoyer? Après tout, l’attente a été longue, et la gloire arrive après des temps difficiles pour les amateurs dans cette ville.

Départ des Cardinals et des Rams

St. Louis a perdu deux clubs de la NFL: les Cardinals vers l'Arizona, en 1988, et les Rams vers Los Angeles, en 2016.

Pour justifier un geste qui semblait passer outre aux règles de la NFL, un avocat du propriétaire des Rams (et natif du Missouri) Stan Kroenke a écrit un rapport cinglant et largement contesté, décrivant Saint-Louis comme un enfer économique pour les équipes sportives.

Les Cards bien-aimés ont remporté la Série mondiale en 1982, 2006 et 2011, mais ils n'ont pas atteint les séries depuis 2015. Ce sont donc les Blues qui sont les nouveaux rois en ville.

Les partisans ont rempli l'Enterprise Center pour les matchs éliminatoires à l'étranger, histoire d'être ensemble et de regarder l'action sur écran géant. Pour le septième match, le Busch Stadium s'est ajouté au portrait.

Samedi, un défilé honorera les nouveaux champions. On s'attend à près d'un million de personnes au centre-ville, suivi d'un rassemblement sous le Gateway Arch. Une telle célébration semblait être seulement une chimère il y a six mois. Le 3 janvier, les Blues avaient le pire dossier de la LNH. L’entraîneur Mike Yeo a été limogé en novembre, et les choses s’amélioraient peu avec Craig Berube.

Mais Jordan Binnington, un gardien recrue de 25 ans, a fait ses débuts et a commencé à dominer. L’équipe a lentement adopté le côté rugueux de Bérubé, un ancien homme fort dans le circuit.

Les Blues ont non seulement participé aux séries, mais ils ont battu Winnipeg, Dallas et San Jose pour passer en ronde ultime. Après avoir manqué une chance de remporter le championnat à domicile, dimanche, les Blues, résilients, ont gagné à Boston pour une troisième fois dans la série. La ville pouvait commencer à fêter.

En direct de 00:00 à 03:00
2020
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.