12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope outline12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close16x16 spotify12x12 arrow left outline12x12 arrow right outline16x16 link12x12 photo outline16x16 google podcasts16x16 apple podcasts
  • Accueil
  • 50e anniversaire de la LHJMQ: les souvenirs de Mario Lemieux et Guy Lafleur

50e anniversaire de la LHJMQ: les souvenirs de Mario Lemieux et Guy Lafleur

50e anniversaire de la LHJMQ: les souvenirs de Mario Lemieux et Guy Lafleur98,5 Sports
L'animateur Mario Langlois avec Mario Lemieux et Guy Lafleur à Québec

14:48

Guy Lafleur et Mario Lemieux auront marqué à jamais la Ligue de hockey junior majeur du Québec durant les années 1970 et 1980.

Pour le gala du 50e anniversaire du circuit Courteau qui se tient à Québec, les deux légendes du hockey québécois ont partagé le micro avec Mario Langlois, aux Amateurs de Sports.

Mise en contexte de leurs périodes respectives, moments forts, records et humour étaient au menu.

Comment Mario Lemieux voit-il ses années passées avec les Voisins de Laval?

 « Ça a été très spécial. Ça m’a vraiment préparé à devenir un professionnel. J’ai passé trois ans à Laval avec de très, très bonnes équipes. À mes deuxième et troisième saisons, on avait une équipe incroyable.

« Ce sont de bons souvenirs, mais mon meilleur souvenir, c’est ma dernière partie, quand j’essayais de battre le record de 130 buts de Guy. J’avais marqué 6 buts à la fin du match. C’était une soirée très spéciale, surtout que j’ai admiré Guy durant des années quand j’ai grandi à Montréal. C’était mon idole et avoir l’opportunité de battre son record, c’était très spécial pour moi. »

Guy Lafleur pensait-il que son record de 130 buts allait être battu?

« Quand tu joues, tu ne penses pas à ça. Ton but, c’est de marquer des buts. Que tu en aies 130, 60, 40… Tu ne penses pas à ça que tu vas marquer 130 buts, que Mario va en avoir 133. C’est sûr que pour les gars qui arrivent, c’est un défi de battre le record de l’autre, comme dans la Ligue nationale. Tout le monde, peut-être, souhaite battre le record de points (215) de Wayne Gretzy…

« Peut-être en deux saisons », relance Lemieux.

Valorisation de la LHJMQ

Pour sa part, Lafleur croit que ses années avec les Remparts de Québec ont été le début de la valorisation du circuit québécois en dehors des frontières de la province.

 « Ça a été une bonne école les Remparts de Québec. On avait des propriétaires qui étaient superbes et cela a été des années extraordinaires les deux années que j’ai joué là.

« À l’époque, les équipes majeures du Québec n’étaient aussi valorisées que celle du junior de l’Ontario. Il y avait même des joueurs du Québec qui allaient jouer en Ontario parce que la Ligue était meilleure. Je pense que des joueurs comme Mario, moi, Pierre Larouche, Denis Savard, Dale Hawerchuk, Sidney Crosby, ont prouvé que la LHJMQ était aussi compétitive que n’importe quelle ligue en Amérique du Nord. »

« On est Québécois et jouer dans la LHJMQ, c’est quelque chose de spécial pour nous, ajoute Lemieux. J’aurais jamais envisagé d’aller jouer dans l’Ouest on est Ontario. On a grandi à Montréal et à Thurso et jouer au Québec, c’était quelque chose qui était important pour moi. »

Lemieux était tellement un amateur de Lafleur qu’il allait le voir jouer au Forum de Montréal.

« Il était là pour mon 1000e point », se souvient Lafleur.

« J’étais là. J’avais 15 ans. Je jouais pour Concordia et j’avais demandé des billets au Canadien car je savais que Guy était proche de ses 1000 points. J’ai eu droit aux billets de Monsieur Molson, troisième rangée en arrière du banc du Canadien. Quand Guy a marqué pour son 1000e point, j’étais en arrière avec ma petite cravate. »

Joueurs d'instinct

Tout le monde le sait, Guy Lafleur n'a jamais été friand des plans de matchs complexes avec des x et des o..

« Non, oublie ça », confirme Lafleur.

« La même chose pour moi », assure Lemieux.

Lafleur et Lemieux pouvaient-ils être déconcertants pour leurs entraîneurs?

« N'oublie pas que dans ce temps-là, les plans de matchs, ce n'était pas comme aujourd'hui. Aujourd'hui, tu as dix coachs et il y en a sept qui regardent les vidéos. Les joueurs sont tellement préoccupés par ce qui passe dans la salle de vidéo, que certains d'entre eux oublient parfois d'exploiter leur talent. Et pas juste chez les pros, dans le junior, aussi.

« Personnellement, je trouve que c'est trop. Oui, le système fait en sorte que c'est comme ça, mais le jeune, aujourd'hui, c'est du hockey robotisé. On arrive au centre de la glace, on lance en dedans. Il n'y a aucune créativité, ou presque pas. Des gars comme Sidney (Crosby), oui. Des joueurs comme (Connor) McDavid. Mais compte-les sur tes dix doigts les joueurs dans la ligue qui jouent avec instinct et créativité. »

 

Écoutez l'entrevue intégrale... 

En direct de 15:00 à 17:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.