• Accueil
  • Les Canadiens de Montréal se butent à Corey Crawford

Les Canadiens de Montréal se butent à Corey Crawford

Les Canadiens de Montréal se butent à Corey Crawford Photo: Archives - La Presse canadienne

Alors que les Canadiens de Montréal soulignaient les 315 victoires de Carey Price au sein de l'organisation à l'occasion de la visite des Blackhawks de Chicago samedi soir au Centre Bell, la troupe de Claude Julien tentait de relancer sa fin de saison après la défaite subie aux mains des Islanders jeudi soir.

Si elle souhaite toujours se classer au sein des huit équipes pouvant participer aux séries éliminatoires, l'équipe devra redoubler d'efforts et d'ardeur sur la patinoire et le défi était de taille face à Jonathan Toews, Patrick Kane et Corey Crawford qui n'allaient donner aucun point au Tricolore.



Sommaire du match

Première période:

En début de rencontre, les Canadiens bénéficient d'un avantage numérique et Montréal obtient de nombreuses chances de marquer. Tomas Tatar a d'ailleurs obtenu une belle chance dans l'enclave et ensuite on a frappé à la porte de Corey Crawford, mais ce dernier a gardé la porte fermée sans broncher.

La première période est chaudement disputée. Montréal démontre beaucoup d'énergie et ne ressemble en rien à l'équipe amorphe qui a affronté celle de Long Island jeudi.

Deuxième période:

Les Blackhawks débutent toutefois la deuxième en force. Avec un peu plus de trois minutes de jouées, Dylan Strome se moque de Jonathan Drouin et remet à Connor Murphy, alors que Shaw et Domi se dirigent vers le banc plutôt que de retraiter en zone défensive. Murphy décoche un lancer précis qui trompe la vigilance de Carey Price. Les Hawks prennent les devants 1 à 0.

Montréal bénéficie à nouveau d'un avantage numérique après que Jonathan Toews ait été pris à faire de l'obstruction alors que son équipe profitait d'une punition commise par Paul Byron. Montréal frappe à la porte et Corey Crawford se démontre à nouveau intraitable, principalement devant un tir à bout portant d'Artturi Lehkonen qu'il arrête de la mitaine en ajoutant un peu de moutarde à cet arrêt brillant.

Avec un peu plus de cinq minutes à faire, Crawford ferme encore la porte de façon athlétique avant que Carey Price doive se signaler devant Gustav Forsling.

Sur le jeu suivant Dominik Kahun est chassé pour avoir retenu Andrew Shaw et Montréal profite d'un autre avantage numérique et se bute à nouveau au gardien des Hawks. Max Domi est toutefois chassé en fin de séquence pour un bâton élevé et le CH devra se défendre à 4 contre 5 pour une minute 50 secondes. Cette punition sera finalement sans conséquence et c'est ainsi que se termine la deuxième.

Troisième période:

Montréal débute la période avec une énième chance en avantage numérique, mais n'arrive même pas à diriger un tir au filet.

Et ce qui devait arriver arrive par la suite. Chicago profite d'un beau jeu offensif et Brendan Perlini déjoue Price d'un tir sur réception devant le filet avec l'aide d'Alex DeBrincat et de Slater Koekkoek. Les Blackhawks augmentent leur avance à 2 à 0.

Montréal poursuit ses efforts et tirs à profusion sur la cage des Hawks, mais Crawford est littéralement imbattable. Avec un peu plus de cinq minutes à faire à la troisième période, le portier de Chicago avait déjà repoussé 46 lancers. Une véritable clinique de gardien de but devant un Carey Price qui a été acclamé en début de rencontre pour ses prouesses avec le Canadien.

Carey Price peut ensuite remercier son poteau sur la séquence suivante lorsque Brandon Saad décoche un tir foudroyant sur réception qui trompe sa vigilance.

Crawford réussit ensuite deux autres arrêts et conclut sa soirée avec un total de 48 en plus de signer le jeu blanc.

Les Canadiens auront maintenant un peu de temps pour se regrouper puisque leur prochain match n'est que mardi alors qu'ils affronteront les Flyers de Philadelphie.

Marque finale : Corey Crawford et les Blackhawks 2 - Canadiens de Montréal 0

Solide comme le Roch

Solide comme le Roch

avec Roch Cholette

En direct de 12:00 à 15:00
1979
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.