• Accueil
  • «Il faut être prudemment optimiste» -Dre Joanne Liu
Vers la fin de la pandémie?

«Il faut être prudemment optimiste» -Dre Joanne Liu

«Il faut être prudemment optimiste» -Dre Joanne Liu
Crédit photo: AP Photo/Virginia Mayo

Dre Joanne Liu, ancienne présidente de Médecins sans frontières et médecin au CHU Sainte-Justine, professeure spécialiste des urgences pandémiques et sanitaires à l’Université McGill, était au micro de Patrick Lagacé pour commenter la situation de la pandémie de la COVID-19.

Selon elle, la pandémie a des effets néfastes qui sont indirects causant le report de certaines chirurgies ou l’inaccessibilité à des tests pour certaines maladies.

«J’espère qu’on pourra faire une espèce d’état des lieux pour s’assurer de comment la prochaine fois on sera capable d’absorber des coups comme ça, par rapport au nombre de cas et patients infectés sans mettre en pause tout le reste de la société et le système de santé. Quand on fait un postmortem, l’impact indirect est plus grand que l’impact direct sur les patients infectés.»

Si certains pensent que la fin de la pandémie s’approche, de son côté, Dre Joanne Liu demeure vigilante quant à la situation sanitaire.

«Il faut être prudemment optimiste.»

Elle explique que selon l’Organisation mondiale de la santé, il y aura une certaine décélération. Par contre, elle rappelle que mondialement, il y a eu 80 millions de cas du variant Omicron répertoriés lors des neuf dernières semaines. Elle mentionne que c’est au-delà de tous les cas de COVID-19 en 2020.

Selon Dre Liu, l’objectif ultime est de vacciner tous les pays qui n’en ont pas eu les moyens.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.