• Accueil
  • Campagne de vaccination au Canada | D’ici juin, 20 millions de Canadiens seront vaccinés

Campagne de vaccination au Canada | D’ici juin, 20 millions de Canadiens seront vaccinés

Campagne de vaccination au Canada | D’ici juin, 20 millions de Canadiens seront vaccinésPC
Le vaccin de Medicago, c'est pour bientôt?

6:32

Le vaccin de Medicago, c'est pour bientôt?

Détails

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé mardi qu’Ottawa a conclu une entente pour l’achat de 20 millions de doses supplémentaires de vaccins contre la COVID-19. 

Ce nouveau contrat d’achat avec Pfizer-BioNTech va permettre d'augmenter la cadence de vaccination au pays. 

«D’ici la mi-printemps, entre avril et juin, nous aurons assez de doses pour vacciner jusqu’à 20 millions de personnes»

Les ententes d’approvisionnement avec Pfizer-BioNTech et Moderna prévoient qu’un total de 80 millions de doses sera disponible pour les Canadiens au terme de 2021. Cela veut donc dire qu’à deux doses de vaccin par personne, 40 millions de Canadiens pourraient être immunisés d’ici la fin de l’année.

Fermeture de la frontière prolongée

Les Canadiens et les Américains ne pourront toujours pas traverser la frontière terrestre, à moins qu'il ne s'agisse d'un voyage essentiel, et ce, au moins jusqu'au 21 février. 

Ottawa et Washington se sont entendus pour prolonger d'un autre mois les restrictions aux voyageurs, à cause de la pandémie de COVID-19. 

Vaccin québécois

En entrevue avec Bernard Drainville, Nathalie Landry, vice-présidente aux affaires scientifiques et médicales chez Medicago, a pour sa part indiqué que leur vaccin contre la COVID-19 pourrait être disponible en août. 

«Selon nos plans, on pense que notre vaccin pourrait être disponible en août. Mais on fait tout en notre possible pour accélérer le processus» 

«Les vaccins produits par Pfizer et Moderna sont de nature chimique. La technologie qu’on utilise est à base de plante et utilise un système vivant pour produire le vaccin. Donc, c’est un peu plus long que de produire un vaccin chimique»

«Étant donné qu’on pousse la production mondiale à sa plus grande vitesse, il y a vraiment beaucoup de personnes qui ont besoin de vaccination, je ne pense pas qu’on va avoir comblé tous les besoins d’ici les deux ou trois prochains mois. L’autre chose qu’on ne connaît pas, c’est la durée de protection. L’idée, c’est d’avoir plusieurs options vaccinale pour bien protéger la population»

Trudeau-Landry
En direct de 10:00 à 12:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.