• Accueil
  • Délestage de chirurgies | «C’est très angoissant» - Véronique Gagnon, dont la chirurgie cardiaque a été reportée

Délestage de chirurgies | «C’est très angoissant» - Véronique Gagnon, dont la chirurgie cardiaque a été reportée

Délestage de chirurgies | «C’est très angoissant» - Véronique Gagnon, dont la chirurgie cardiaque a été reportée
Craignez-vous faire les frais du délestage?

43:23

Craignez-vous faire les frais du délestage?

VÉRONIQUE GAGNON, en attente d’une chirurgie cardiaque qui a été reportée

Dr PIERRE MARSOLAIS, intensiviste et interniste à l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal, médecin
coordonnateur des dons d’organes

PAUL BRUNET, président et porte-parole du Conseil pour la protection des malades

Détails
Le délestage cause des décès au Québec. Le cardiologue Paul Poirier est avec nous.

23:57

Le délestage cause des décès au Québec. Le cardiologue Paul Poirier est avec nous.

Le docteur lance un solide cri du coeur.

Détails

En raison du trop grand nombre de cas de COVID-19 au Québec, de nombreux hôpitaux fonctionnent au-delà de leur capacité et doivent donc faire du délestage en reportant des chirurgies semi-urgentes et oncologiques. 

En 2013, un cancer force Véronique Gagnon à subir l’ablation de son poumon gauche. Cela a toutefois occasionné un problème cardiaque sérieux chez la dame de 44 ans qui devait être opérée au cœur le 11 décembre dernier. 

Malheureusement pour Véronique Gagnon, elle est l’une des nombreuses victimes collatérales de la pandémie de la COVID-19 et surtout, des Québécois qui ne respectent pas les mesures sanitaires et transmettent le virus, engorgeant ainsi le réseau de santé.

«C’est une opération à cœur ouvert, c’est quelque chose de gros à traverser. Et à deux jours de l’intervention, ma chirurgienne m’a appelée. Elle était découragée de m’apprendre que je faisais partie du délestage»

«C’est très angoissant. Quand on me l’a annoncée, c’est le mot MORT que j’avais en tête. Je sais que mes chirurgiens ne me laisseront pas mourir, mais je crois qu’on est 140 000 à subir une chirurgie retardée. Imaginez les gens qui attendent une greffe d’organes… les gens qui ont des cancers, je sais c’est quoi, je suis passé par là aussi. Tu veux juste te le faire enlever le plus vite possible. Là, ils doivent attendre sans savoir jusqu’à quand…c’est tellement d’angoisse et l’angoisse, ce n’est pas bon pour la maladie» 

«Svp ayez un peu de conscience et aidez le personnel soignant. C’est terrible pour les patients qui attendent une opération, mais également pour le personnel de la santé» 

140 000 opérations reportées : l'impact sur le terrain

6:41

140 000 opérations reportées : l'impact sur le terrain

Natalie Staké-Doucet, présidente de l’Association québécoise des infirmières et infirmiers 

Détails
Trudeau-Landry
En direct de 10:00 à 12:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.