• Accueil
  • «Je ne peux pas exclure de revoir la pondération des bulletins» -Le ministre Roberge

«Je ne peux pas exclure de revoir la pondération des bulletins» -Le ministre Roberge

«Je ne peux pas exclure de revoir la pondération des bulletins» -Le ministre RobergePhoto: Cogeco Nouvelles
Jean-Francois Roberge, ministre québécois de l'Éducation

14:38

Jean-Francois Roberge, ministre québécois de l'Éducation

Le premier ministre François Legault a présenté le «contrat moral» pour le temps des Fêtes auquel il invite les Québécois à s'engager.

Les rassemblements familiaux d'un maximum de 10 personnes seront permis du 24 au 27 décembre seulement. Les écoles seront fermées à partir du jeudi 17 décembre, mais l'enseignement à distance devra être offert pendant quatre jours, c’est-à-dire jusqu’au 21 décembre inclusivement.

Le retour à l’école se fera comme prévu au primaire, le lundi 4 janvier, alors que les élèves du secondaire resteront à la maison jusqu’au lundi 11 janvier et recevront entre-temps de l'enseignement à distance.

Détails
Réaction à la suite de l'annonce du gouvernement sur le congé des Fêtes. Entrevue avec Simon Landry, enseignant de la région métropolitaine

5:52

Certains enseignants jugent qu'il ne faut pas attendre de voir les résultats académiques des élèves en janvier, avant de penser à des aménagements comme le préconise le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge.

C'est le cas de Simon Landry, enseignant de mathématique en première secondaire de la région métropolitaine.

En entrevue avec Paul Arcand, vendredi matin, il a affirmé que l’apprentissage à distance n’est pas seulement limité à la tablette ou l’ordinateur.  Des fichiers numériques peuvent, par exemple, être distribués aux étudiants.

Par ailleurs, M. Landry a confirmé que les résultats académiques, en moyenne, sont plus faibles qu’au cours des années précédentes.

«Cette pandémie aura des impacts négatifs pour les années suivantes au plan académique. En janvier, j’ai peur qu’il soit déjà trop tard pour certains de mes élèves. J’ai l’impression qu’on devrait dès maintenant réfléchir à ce qu’on peut faire par rapport à cette problématique.»

En matinée, le ministre Roberge s'est dit ouvert, par exemple, à réduire la portée des examens ministériels si le taux d'échec devait être trop élevé.

«Les données ont été recueillies de manière informelle. On n’a pas eu de bulletin encore cette année. Cela dit, des professeurs estiment qu’ils ont plus d’élèves en difficulté que l’an passé. Le portrait n’est pas clair. […] Nous avons déjà diminué la valeur du second bulletin (de 60 à 50 %). Si on doit faire d’autres changements, on fera d’autres changements. Je demeure à l’écoute des gens sur le terrain. Je ne peux pas exclure de revoir la pondération des bulletins ou tout autre aménagement.»

L’année scolaire 2020-21 d’un étudiant sera évaluée grâce à seulement deux bulletins (au lieu de trois habituellement), qui vaudront chacun 50% de la note finale dans une discipline.

Trudeau-Landry
En direct de 10:00 à 12:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.