• Accueil
  • Complications liées à la COVID-19 | «Ça n’arrive pas seulement aux gens vulnérables âgés dans les CHSLD»

Complications liées à la COVID-19 | «Ça n’arrive pas seulement aux gens vulnérables âgés dans les CHSLD»

Complications liées à la COVID-19 | «Ça n’arrive pas seulement aux gens vulnérables âgés dans les CHSLD»Getty Images/Moment/ Jasmin Merdan
Malgré les nombreuses précautions prises depuis le début de la pandémie, Marie-Josée Dubois et sa famille ont contracté la COVID-19. Son conjoint a dû être hospitalisé depuis samedi, et son état ne s’améliore pas pour le moment…

5:34

Depuis le début de la pandémie, de nombreuses personnes sous-estiment les dangers de la COVID-19 pour la population générale.

Ces personnes croient que seules les gens âgés ou les personnes avec des maladies préexistantes sont susceptibles d’avoir des complications liées au coronavirus. 

C’est justement pour contrer ce message que Marie-Josée Dubois a accepté de témoigner au micro de Paul Arcand mercredi.

Positifs malgré toutes les précautions

Depuis le début de la pandémie, Marie-Josée Dubois et sa famille ont toujours suivi les consignes de la santé publique à la lettre. 

Pour les vacances estivales, madame Dubois avait réservé un chalet en Ontario avec une autre famille.

Sur les sept personnes qui y ont séjourné, six ont été déclarées positives à la COVID-19 à leur retour. 

Si la plupart d’entre eux ont souffert d’un simple rhume avec courbatures, fatigue et perte d’odorat, son conjoint de 51 ans a été hospitalisé, et ce, même s’il est très en forme et qu’il n’avait pas de problème de santé. 

«Il s’est présenté à l’urgence parce que ça n’allait pas avec ses poumons. On lui a dit qu’il combattait bien la maladie. Mais 72 heures plus tard, il y est retourné en ambulance parce que ça n’allait pas du tout. La toux sèche constante, la déshydratation, son oxygène est très bas, la fièvre est toujours présente, les courbatures, il fait de l’insomnie et on vient de lui détecter deux débuts de pneumonie. Même parler est un effort pour lui. Il m’explique qu’il a l’impression qu’un train lui passe sur le corps plusieurs fois par jour, ses poumons sont en feu»

«Je ne veux pas faire la morale, mais je veux vraiment conscientiser les gens que ce n’est pas une simple grippe, ce n’est pas une gastro ou la H1N1. Moi, j’ai eu de la chance, ç’a bien été. Mais pour mon conjoint en forme, il est encore hospitalisé. Ça n’arrive pas seulement aux gens vulnérables âgés dans les CHSLD. Malgré toutes nos précautions, nous vivons avec la COVID» 

Hospitalisé depuis 5 jours, il est en isolement. Même ses médecins lui parlent par cellulaire.  

En direct de 03:00 à 07:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.