• Accueil
  • «C’est la maison des fous, ça ne marche pas comme système» - Dr Olivier Farmer  

«C’est la maison des fous, ça ne marche pas comme système» - Dr Olivier Farmer  

«C’est la maison des fous, ça ne marche pas comme système» - Dr Olivier Farmer  Cogeco Média

Au micro de Paul Arcand, mercredi, le psychiatre Olivier Farmer a plaidé pour une réforme des guichets d'accès en santé mentale, tant chez les adultes que chez les enfants.

Olivier Farmer est médecin psychiatre à l'Hôpital Notre-Dame du CHUM.

En entrevue avec Paul Arcand, il a affirmé que le manque de ressources en santé mentale avait des conséquences négatives sur la qualité des soins offerts aux Québécois qui souffrent de santé mentale.

«Il manque des ressources. Il y a eu l’austérité du dernier gouvernement, mais aussi, depuis la désinstitutionnalisation»

Il cite le cas des pédopsychiatres qui œuvrent auprès des enfants et qui ont perdu une grande partie leurs intervenants multidisciplinaires avec qui ils travaillaient puisque ces derniers ont quitté pour se joindre aux groupes de médecine familiale.

Depuis, lorsqu’un psychiatre veut référer un jeune patient à un travailleur social, par exemple, il doit passer par la liste d’attente du guichet d’accès en santé mentale, ce qui allonge l’attente du jeune avant d’obtenir tous les soins adéquats.  

«Si vous avez un enfant qui a des difficultés à l’école, il va peut-être être référé au programme des enfants avec troubles de comportements. Eux, vont peut-être dire qu’il y a un diagnostic d’autisme et ils vont le référer au guichet d’accès en santé mentale. C’est une autre attente qui recommence à zéro. Une fois le diagnostic de fait, on va aller sur une autre liste d’attente pour avoir finalement les services psychosociaux dont l’enfant a besoin. C’est la maison des fous, ça ne marche pas comme système»  

En direct de 15:30 à 19:00
1408
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.