• Accueil
  • Pharmaciens qui facturent trois fois leurs honoraires : «Notre modèle n’est pas bon»

Pharmaciens qui facturent trois fois leurs honoraires : «Notre modèle n’est pas bon»

Pharmaciens qui facturent trois fois leurs honoraires : «Notre modèle n’est pas bon»
iStock / Charles Wollertz

Un reportage de l’émission La Facture, diffusé mardi soir à Radio-Canada, a révélé que si un patient souhaite renouveler son ordonnance de médicaments pour trois mois, le pharmacien lui facturera trois fois ses honoraires.

 

«Le reportage de La Facture a mis en lumière un fait bien connu, soit l’iniquité entre les Québécois quand vient le moment de se procurer des médicaments selon qu’ils soient assurés par le système public ou encore par des compagnies privées» 

En entrevue avec Paul Arcand mercredi matin, Jean Bourcier, directeur général et vice-président exécutif de l’Association québécoise des pharmaciens propriétaires, a admis que le modèle de rémunération des pharmaciens était à revoir.

L’animateur de «Puisqu'il faut se lever» lui a d’abord demandé pourquoi le renouvellement pour trois mois n’était pas systématique, surtout pour des maladies qui ne nécessitent pas un suivi régulier?

«L’honoraire du pharmacien pour les médicaments liés à des maladies chroniques, c’est un honoraire au quotidien. C’est 30 sous par jour. Si vous y allez pour une période de 30 jours, c’est 9$, si c’est 60 jours, etc. Jusqu’à concurrence de 90 jours, c’est 27$»

«L’entente qui a été négociée il y a plusieurs années, fait en sorte que le renouvellement se fait au quotidien. Depuis trois ans, on essaie de négocier avec le gouvernement pour modifier notre modèle de rémunération, notre modèle date de 1970. Il ne tient pas compte de la complexité du patient. Rares sont les syndicats qui d’eux-mêmes vont dire : ‘’notre modèle n’est pas bon, qu'il n'est pas adapté à la réalité des patients et des pharmaciens’’ et nous autres, on a fait ça»

M. Bourcier a assuré qu’avec un nouveau modèle de rémunération, le patient pourrait obtenir son renouvellement de prescription pour trois mois sans payer trois fois les honoraires.

Assurance privée vs publique

«La différence entre le privé et le système publique. Moi, j'ai une assurance privée avec mon employeur, pourquoi je paierais plus cher que si j'avais une assurance gouvernementale?

«C'est historique. Au fil des années, la couverture publique n'a pas suivi la couverture privée au niveau de l'augmentation des honoraires des pharmaciens. Actuellement, l'écart entre le public et le privé c'est 13%. C'est un écart inflationniste. Mais je vous dirai qu'en parallèle, on est en négociation avec les assureurs privés aussi pour améliorer le système» 

Que l’Outaouais se lève
En direct de 05:30 à 10:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.