• Accueil
  • Québec utilisera des bracelets antirapprochements
Lutte contre la violence conjugale

Québec utilisera des bracelets antirapprochements

Québec utilisera des bracelets antirapprochements
Geneviève Guilbault
PC

Afin de mieux protéger les victimes de violence conjugale et prévenir les féminicides, le gouvernement du Québec investira 35 millions de dollars sur deux ans pour déployer un projet utilisant des bracelets antirapprochements.

Lorsqu’il est activé, le bracelet antirapprochement permet d’enclencher un protocole d’intervention policière rapide.

Québec espère que ce nouvel outil procurera un sentiment de sécurité plus grand aux victimes de violence conjugale tout en entraînant un meilleur respect des conditions imposées aux auteurs d’infractions.

Ce projet se mettra en branle au printemps 2022.

«C’est aussi novateur que le tribunal spécialisé en violence sexuelle et conjugale. On est précurseur, on sera les premiers au Canada à implanter le bracelet antirapprochement. Il n’y a que six pays dans le monde qui l’utilisent actuellement»

«D’ici deux ans, le bracelet sera disponible partout dans la province. Si le contrevenant entre dans la zone d’alerte, les policiers sont avisés et vont tout de suite sécuriser la victime et localiser le contrevenant, car il est en bris de condition. C’est très concret et très efficace comme technologie»   

Quart de nuit
En direct de 00:00 à 03:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.