12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • PKP accuse Legault et Fitzgibbon de «tordage de bras et d’intimidation»

PKP accuse Legault et Fitzgibbon de «tordage de bras et d’intimidation»

PKP accuse Legault et Fitzgibbon de «tordage de bras et d’intimidation»PC
Pierre Karl Péladeau

Pierre Karl Péladeau soutient que le premier ministre François Legault et le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, se sont lancés «dans une opération de tordage de bras et d’intimidation envers Desjardins».

Mercredi, le Mouvement Desjardins a annoncé qu’il allait évaluer de nouveau le plan de sauvetage de Capitales Médias. Desjardins a expliqué qu’elle avait changé son fusil d’épaule à la lumière des possibles mesures gouvernementales pour atténuer les risques financiers du plan de sauvetage de GCM.

Dimanche matin, dans un long message publié sur sa page Facebook, Pierre Karl Péladeau a critiqué le gouvernement Legault dans ce dossier.

«Le premier ministre du Québec et son ministre de l’Économie et de l’Innovation, que nous aurions cru attentifs à la pérennité des entreprises, à la solidité des plans d’affaires, à la lutte contre le gaspillage des fonds publics et à l’intérêt général des Québécoises et des Québécois, se sont récemment lancés dans une opération de tordage de bras et d’intimidation envers Desjardins en les menaçant de revoir les crédits d’impôt auxquels Capital régional et coopératif Desjardins (CRCD) a droit en vertu de sa mission d’investissement et de développement économique, crédits également accessibles à d’autres fonds comme celui de la FTQ (Fonds solidarité FTQ) et de la CSN (Fondaction).

«J’interpelle le premier ministre et le ministre de l’Économie et de l’Innovation à l’effet qu’il serait plus utile pour le Québec et ses médias qu’ils refassent leur travail et leur analyse. Il aurait lieu qu’ils reconsidèrent la proposition de Québecor présentée au début du processus.»

Lisez l'intégral de la publication de PKP:

Drainville et Arcand commentent

Lundi matin, Bernard Drainville et Paul Arcand ont commenté la sortie publique du président et chef de la direction de Québecor.

«Il n’y va pas avec le dos de la cuiller. Il accuse le premier ministre et le ministre Fitzgibbon d’avoir lancé une opération de tordage de bras, d’intimidation. C’est une charge à fond de train. Il dit essentiellement que Québecor est le seul qui peut offrir un modèle d’affaires qui va assurer la rentabilité des journaux du groupe Capitales Médias. Il dit à François Legault de laisser de côté son orgueil.»

«Au gouvernement, le seul commentaire que j’ai pu obtenir est le suivant: ''PKP est libre d’exprimer ses opinions, mais nous, nous croyons à la diversité des médias''.»

«D’un autre côté, M. Péladeau attaque Bell en disant que si Bell achète V, ce n’est pas bon pour le système de télé au Canada. Dans le dossier d’Air Transat, il disait qu’Air Canada et la fusion, ce n’était pas une bonne affaire. Des fois le monopole, c’est bon, d’autres fois, ce ne l’est pas. Mais il a raison sur un point fondamental. C’est sûr, c’est sûr que Québec ne veut pas le voir dans le décor!» 

«Mais il a raison sur un autre point fondamental: c’est sûr, c’est sûr que dans les premières années, la coopérative va perdre de l’argent et c’est clair que comme contribuables, on va pomper de l’argent là-dedans.»

«Mais je ne suis pas certain que le monde est prêt à embarquer là-dedans!»

«Pierre Karl Péladeau joue devant le tribunal de l’opinion publique.»

En direct de 18:00 à 00:00
1109
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.