• Accueil
  • Loi 21 | Le devoir de réserve et d'impartialité de la juge en chef est remis en question

Loi 21 | Le devoir de réserve et d'impartialité de la juge en chef est remis en question

Loi 21 | Le devoir de réserve et d'impartialité de la juge en chef est remis en question98,5
Bernard Drainville

Nouvel épisode entourant la controversée loi 21 qui se retrouve déjà devant les tribunaux; la Cour d'appel a en effet accepté d'entendre des témoignages visant la suspension de la loi en attendant qu'elle soit étudiée sur le fond. 

Et la juge en chef a jeté de l'huile sur le feu des détracteurs en dénonçant la loi tout en participant à une activité regroupant des opposants à la loi sur la laïcité.

On accuse maintenant la juge Nicole Duval Hesler de manquer à son devoir de réserve et d'impartialité.

Loi 21 devant les tribunaux : la juge en chef a-t-elle manqué à son devoir de réserve et d'impartialité? | Pierre Karl Péladeau est en guerre ouverte contre François Legault

10:24

«Ce n'est pas très, très, brillant de la part de la juge qui a l'air à tout le moins de dire que si vous êtes en faveur de la loi 21, il y a quelque chose d'un peu capricieux et insignifiant dans votre position. Franchement, ce n'était pas nécessaire. Elle donne des munitions à ceux qui trouvent qu'elle n'est pas neutre, qu'elle n'est pas impartiale, qu'elle a déjà des préjugés. Mais là où le bât blesse vraiment, c'est quand la juge suggère avant le début de la cause que l'appel pourrait être plaidé en fonction de l'article 28 de la charte qui garantit l'égalité entre les hommes et les femmes. La clause dérogatoire ne s'applique pas à cet article-là.»

Loi sur la laïcité de l’État: la juge en chef de la Cour d’appel visée par une plainte.

10:11

En direct de 10:00 à 12:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.