• Accueil
  • Caroline Mulroney pour succéder à Scheer? «Elle n'aurait pas ce qu'il faut», s'est fait dire Bernard Drainville

Caroline Mulroney pour succéder à Scheer? «Elle n'aurait pas ce qu'il faut», s'est fait dire Bernard Drainville

Caroline Mulroney pour succéder à Scheer? «Elle n'aurait pas ce qu'il faut», s'est fait dire Bernard DrainvillePC
Caroline Mulroney

«Dans les faits, les conservateurs ont déjà tiré un trait sur Andrew Scheer. Il est de plus en plus un personnage secondaire et la question est de savoir comment le film va finir, mais ça ne finit pas bien pour lui, c'est clair.»

Voilà le constat que faisait Bernard Drainville de ce qui se passe en coulisses au Parti conservateur du Canada.

«La campagne pour se débarrasser de Scheer jouit de moyens financiers importants. Ce n'est pas juste l'aspect public, c'est tout ce qui se trame en secret dans le dos de Scheer. Des députés qui sont officiellement encore avec Scheer, qui refusent de le désavouer, qui se disent loyaux au chef grenouillent activement pour le faire sauter.»

La course à sa succession fait partie de ce grenouillage et on parle de Bernard Lord, de Caroline Mulroney ou de candidats mystère. 

Andrew Scheer vit «sur du temps emprunté» et le souper Legault-Ford se déroulera-t-il «à domicile»?

9:42

«Caroline Mulroney n’a pas bien paru lors de la course au leadership pour le pc ontarien en finissant troisième avec seulement 18% des voix. Des personnes importantes du PC en sont venues à la conclusion qu'elle n'a pas ce qu'il faut... Si Caroline n'y va pas, peut-être que c'est son frère Marc qui pourrait y aller. Lui, il est banquier à Toronto. Quelqu'un m'a dit: Marc, on ne sait pas s'il travaille pour sa soeur ou pour lui-même.»

En direct de 12:00 à 13:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.