12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «C’est certain qu’il déteste la loi 21» - Jean-François Lisée

«C’est certain qu’il déteste la loi 21» - Jean-François Lisée

«C’est certain qu’il déteste la loi 21» - Jean-François LiséePC
Justin Trudeau

Quelques minutes après avoir annoncé le déclenchement de la campagne électorale, le premier ministre Justin Trudeau était questionné sur la validité de la Loi sur la laïcité de l’État québécois.

D’emblée, le premier ministre Justin Trudeau a réitéré son désaccord avec la loi 21. Mais il a indiqué qu’il serait «contre-productif», «pour l’instant» que le gouvernement fédéral conteste la loi. Il s’est toutefois réjoui que des citoyens québécois amorcent un processus de contestation.

Or, l’ancien chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, affirme sur son blogue que le gouvernement Trudeau a un plan bien précis pour contester cette loi.

«M. Trudeau incarne le multiculturalisme canadien. Et c’est certain qu’il déteste la loi 21. S’il était authentique, il dirait : ‘’Bien sûr que je vais prendre tous les moyens à la disposition du gouvernement fédéral pour faire invalider cette loi’’. C’est ce qu’il pense et c’est probablement ce qu’il va faire. Mais son problème est que, non seulement 70% des Québécois sont pour la loi, mais 50% de ses électeurs libéraux fédéraux au Québec sont pour la loi»

«Et s’il fait comme Andrew Scheer et que même s’il n’est pas d’accord, il s’engage à ne rien faire, l’autre 50% d’électeurs ne sera pas content»

En direct de 15:00 à 17:00
2503
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.