12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • SNC-Lavalin : Justin Trudeau blâmé par le commissaire à l’éthique

SNC-Lavalin : Justin Trudeau blâmé par le commissaire à l’éthique

SNC-Lavalin : Justin Trudeau blâmé par le commissaire à l’éthiqueGetty Images News/ Pool
Justin Trudeau

Alors qu’elle était ministre de la Justice, Jody Wilson-Raybould avait accusé le premier ministre, Justin Trudeau, d’avoir exercé de la pression sur elle pour qu’elle accepte de conclure un accord de réparation avec la firme SNC-Lavalin. Le commissaire à l’éthique vient de lui donner raison.

Dans son rapport rendu public mercredi, le commissaire à l’éthique, Mario Dion, a conclu que Justin Trudeau avait exercé des pressions sur l’ex-ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould et que ces pressions avaient contrevenu à un article de la Loi sur les conflits d'intérêts.

Trudeau réagit

Même s'il se dit en désaccord avec certaines des conclusions du commissaire à l'éthique, Justin Trudeau a indiqué qu'il prenait l'entière responsabilité de l'affaire SNC-Lavalin.

«Je reconnais que ce qui s'est passé n'aurait pas dû se passer. Mais en même temps, je faisais ce que je considérais être la responsabilité de tout premier ministre, c'est-à-dire, défendre l'intérêt public, tout en assurant l'intégrité de nos institutions. Évidemment, ça n'a pas été de la bonne façon»

Pour sa part, le chef conservateur Andrew Scheer a qualifié ce blâme du commissaire de faute impardonnable. 

«Nous savons maintenant, sans l'ombre d'un doute, que Justin Trudeau n'est pas celui qu'il prétend être. Trudeau ne va peut-être jamais faire face à un tribunal pour son rôle dans ce scandale, mais il va faire face à la population canadienne au cours des prochaines semaines»

En direct de 00:00 à 03:00
2191
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.