• Accueil
  • Les chefs tous unis contre l'AEUMC

Les chefs tous unis contre l'AEUMC

Les chefs tous unis contre l'AEUMCPC

Les chefs des différents partis politiques ont critiqué sévèrement l'accord de libre-échange intervenu avec les États-Unis dimanche soir.

Selon eux, les concessions faites par le gouvernement Trudeau sur la gestion de l'offre sont inacceptables et il faudra trouver un moyen de s'opposer à l'accord.

Pour en arriver à une entente, l'équipe de négociation de Justin Trudeau a dû concéder l'équivalent de 3,59% de son marché aux producteurs laitiers américains. Ce compromis risque d'avoir des répercussions importantes sur les fermes laitières du Québec.

«Je peux vous dire d'emblée que je vais me tenir aux côtés des fermes familiales du Québec et notre modèle québécois d'agriculture» 

Lors d'une mêlée de presse à l'extérieur du bureau de scrutin de l'Assomption, où il s'est rendu voter ce matin, le chef de la CAQ, François Legault, a soutenu qu'il explorera toutes les avenues possibles, y compris la possibilité de soustraire le Québec à l'entente.

«On va regarder toutes nos options. M. Couillard a déjà dit qu'il y avait certains moyens légaux pas déposés, je veux regarder tout ça»

Quant à Jean-François Lisée, il affirme que le gouvernement Trudeau a laissé tomber le Québec au profit de l'Ontario.

«La balle est maintenant dans notre camp. Qu'est-ce qu'on peut faire pour retarder l'accord, minimiser son impact, faire en sorte qu'elle ne soit pas applicable»

De son côté, Québec solidaire qualifie d'inacceptable la nouvelle entente de libre-échange conclue entre le Canada et les États-Unis. Après avoir voté à Montréal, ce matin, la co-porte-parole du parti, Manon Massé, a déploré que le Québec soit le grand perdant de cet accord. 

En direct de 03:00 à 04:30
2732
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.