• Accueil
  • Maltraitance et violence: «Détection, contrôle, suivi» -Luc Ferrandez

Maltraitance et violence: «Détection, contrôle, suivi» -Luc Ferrandez

Maltraitance et violence: «Détection, contrôle, suivi» -Luc Ferrandez
Est-ce qu'on s'en va dans la bonne direction pour améliorer le cas de maltraitance des enfants et la violence conjugale

9:38

La maltraitance envers les enfants et la violence conjugale auprès des femmes n’ont pas leur place dans la société mais, malheureusement, les cas se multiplient. Comment contrer ces plaies?

En s’inspirant des travaux de la Commission Laurent et de ses recommandations, le commentateur Luc Ferrandez pense que l’on devrait appliquer le triptyque que l’on applique à la guerre : « détection, contrôle, suivi ». 

« C’est ce qu’on fait dans la guerre chirurgicale. Avant, la guerre, c’était du «carpet bombing». On envoyait les bombes partout. Après, ça s’est beaucoup raffiné. On est passé des bombes intelligentes aux drones en passant par la surveillance satellitaire. On ne retournerait pas au «carpet bombing».

« Or, j’entendais dans la population des gens qui disaient, en parlant de la violence conjugale : « Peut-être que l’on devrait remettre plus de monde en prison? » Puis après, j’ai entendu des commentaires: « Pourquoi est-ce qu’on ne garde pas les internats, aussi. Pourquoi est-ce qu’on ne revient pas à des couvents où l’on protégerait ces enfants-là une fois pour toutes? » Ça serait comme dans la guerre, retourner au « carpet bombing ». Ce n’est pas ça qu’il faut faire, c’est détection, contrôle, suivi. »

Ferrandez préconise une solution qui a été appliquée en France pour l’encadrement d’hommes violents.

« Il faut leur mettre des bracelets. Il faut les identifier. Il faut être capables de les suivre et de savoir où ils vont. Pas juste des bracelets, d’ailleurs. Il faut aussi des thérapies. Mais il faut les cibler, il faut les contrôler, il faut les suivre. Dans les deux cas, c’est la solution. Mais il faut mettre des ressources là-dedans. »

En direct de 18:30 à 21:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.