12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Deux ou trois questions de Paul Arcand pour en finir avec le dossier Trudeau-SNC-Lavalin

Deux ou trois questions de Paul Arcand pour en finir avec le dossier Trudeau-SNC-Lavalin

Deux ou trois questions de Paul Arcand pour en finir avec le dossier Trudeau-SNC-Lavalin

«Je pose deux ou trois questions ce matin: SNC-Lavalin, on ne sait pas exactement pourquoi ils ne peuvent pas négocier un accord de réparation. Deuxièmement, est-ce que c'est dans l'intérêt des Québécois, des Canadiens que l'entreprise reste ici? Les employés de Montréal parlent d'un climat qui n'est pas jojo, qui sentent le tapis leur glisser sous les pieds. Les pertes d'emplois, les performances boursières, ça ne va pas bien. Est-ce qu'il faut protéger SNC-Lavalin? Le problème aussi, c'est que leur attitude est tellement baveuse et arrogante que tu n'a pas tellement le goût de les aider.»

19:28

Revue de presse du 15 août 2019

OTTAWA — Accablé par un rapport du commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique qui le blâme dans le dossier de SNC-Lavalin, le premier ministre Justin Trudeau assure avoir voulu agir dans l'intérêt public.

Dans son rapport publié mercredi, le commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique, Mario Dion, conclut que M. Trudeau s'est servi de sa position d'autorité pour tenter d'influencer l'ex-ministre de la Justice et procureure générale du Canada, Jody Wilson-Raybould, afin que la firme québécoise obtienne un accord de réparation et évite ainsi un procès criminel.

«Je reconnais que ce qui s'est passé n'aurait pas dû se passer. Mais en même temps, je faisais ce que je considérais être la responsabilité de tout premier ministre, c'est-à-dire de défendre l'intérêt public tout en assurant l'intégrité de nos institutions.»

Le commissaire Dion a déterminé que le premier Trudeau a usé de «manoeuvres troublantes» pour contrevenir à la Loi sur les conflits d'intérêts et ainsi remettre en question la décision de son ex-ministre.

Les éléments de preuve recueillis par le commissaire permettent de conclure que les gestes posés par le bureau de M. Trudeau étaient «irréguliers» et auraient favorisé les intérêts économiques de SNC-Lavalin.

Mario Dion, commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique

Source: Mario Dion, commissaire aux conflits d'intérêts et à l'éthique

En direct de 03:00 à 04:30
2933
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.