• Accueil
  • Déconfinement total au Royaume-Uni malgré la hausse des cas | «Cette levée des mesures sanitaires est essentiellement une décision politique»

Déconfinement total au Royaume-Uni malgré la hausse des cas | «Cette levée des mesures sanitaires est essentiellement une décision politique»

Déconfinement total au Royaume-Uni malgré la hausse des cas | «Cette levée des mesures sanitaires est essentiellement une décision politique»Getty Images/ Maremagnum
Le Royaume-Uni est le pays européen le plus touché par la Covid-19

5:50

Malgré une recrudescence des cas de COVID-19, le Royaume-Uni a supprimé quasiment toutes les restrictions liées à la pandémie, lundi.  

Désormais, les Anglais n’ont plus besoin de porter le masque dans les lieux publics et les transports en commun ou de garder une distanciation physique de deux mètres. 

Il n'y a qu'une exception et c'est à Londres où le maire a décidé de continuer l'application des mesures sanitaires. 

Les cas remontent en flèche

Toutefois, ce retrait des restrictions sanitaires ne veut pas dire qu'ils peuvent baisser la garde pour autant. 

Avec au total plus de 585 000 cas recensés depuis le 1er juillet, le Royaume-Uni est le pays le plus touché en Europe.

On a même dénombré plus de 50 000 nouvelles contaminations par jour vendredi et samedi. 

Un ministre testé positif

Le ministre de la Santé, Sajid Javid, a été contraint de s'isoler après avoir reçu un test positif samedi. 

Cette contamination a même forcé le premier ministre britannique Boris Johnson à s’isoler lui aussi jusqu’au 26 juillet après avoir été en contact avec son ministre Javid.

Boris Johnson a d’ailleurs rappelé à sa population d’être très prudente, soulignant «l’extrême contagiosité» du variant Delta. 

«Je crois que cette levée des mesures sanitaires est essentiellement une décision politique. Il s'agissait de faire plaisir à un certain nombre d'opérateurs économiques. Mais ce n'est pas nécessairement dans l'intérêt sanitaire du pays»

«On peut dire que la pandémie a repris du poil de la bête et que ça redevient préoccupant. Peut-être pas beaucoup de cas graves, mais ça risque d'entraîner un bon nombre d'hospitalisations. Selon certains épidémiologistes, on pourrait atteindre le seuil des 200 000 cas par jour d'ici deux mois»

L’Angleterre a retrouvé sa liberté totale ou presque aujourd’hui malgré l’appel à la prudence de nombreux scientifiques.

5:28

Que l’Outaouais se lève
En direct de 05:30 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.