• Accueil
  • Acquittée du meurtre de son ex-conjoint violent | Sabrina Rose Dufour témoigne au micro de Paul Arcand

Acquittée du meurtre de son ex-conjoint violent | Sabrina Rose Dufour témoigne au micro de Paul Arcand

Acquittée du meurtre de son ex-conjoint violent | Sabrina Rose Dufour témoigne au micro de Paul Arcand
Témoignage de Sabrina Rose Dufour, acquittée du meurtre de son ex-conjoint violent dans les derniers jours.

10:08

Témoignage de Sabrina Rose Dufour, acquittée du meurtre de son ex-conjoint violent dans les derniers jours.

Après presque 2 ans jour pour jour, un important chapitre de la vie de notre invitée s’est fermé. Vendredi dernier, Sabrina Rose Dufour a été acquittée du meurtre de son ex-conjoint violent, Philip Lloyd Celian, qu’elle a poignardé le 6 février 2019. Aujourd’hui, par son histoire, elle souhaite donner espoir aux femmes victimes de violence conjugale.

Détails

Avec Paul Arcand Dans Puisqu'il faut se lever

Au terme de son acquittement, Sabrina Rose Dufour a accepté l'invitation de Paul Arcand pour que les femmes qui se retrouvent actuellement dans une situation de violence conjugale réalisent à quel point c’est important d’aller chercher de l’aide avant qu’une tragédie ne survienne.                                                   

Vendredi dernier, la mère de famille de 28 ans a été acquittée de l’homicide involontaire de son ex-conjoint, Philip Lloyd Celian. Dans son cas, le jury a cru à son explication de légitime défense. 

En entrevue avec Paul Arcand, Sabrina Rose Dufour a raconté que la violence conjugale a commencé dès les premiers instants de sa rencontre avec son ex-conjoint.  

«Plus le temps avançait, plus la violence s’aggravait. J’étais prise dans le cycle de la violence et je me suis habituée à cet environnement toxique. C’était de la violence physique, psychologique, émotionnelle, sociale et j’en passe. J’étais sous le charme, mais aussi très isolée. Je ne voyais plus personne de ma famille, je ne voyais que lui. Je n’avais plus de cellulaire pour rejoindre mon entourage. Je ne considérais même plus ma propre vie comme étant importante»

La violence était telle qu’elle s’est retrouvée dans une maison d’hébergement pour femmes violentées. 

«J’essayais de le quitter depuis quelque temps. Mais j’ai appris que j’étais enceinte de lui, donc, ça nous a rapprochés. Mais par la suite, j’ai décidé de ne plus vivre dans un tel environnement et j’ai appelé SOS violence conjugale. Je me suis rendue dans une maison d’hébergement pour pouvoir reprendre ma vie en main» 

«C’est difficile de quitter un homme avec qui on est encore en amour, même si c’est toxique. Je suis très reconnaissante d’avoir reçu cette aide et un support incroyable»  

Elle a voulu se protéger

La veille du drame, elle avait été battue à grands coups dans le ventre, alors qu’elle était enceinte.

Le lendemain, lorsque son ex-conjoint l’a réveillée, une altercation est survenue. 

«Il a foncé vers moi et je me suis défendue. Par réflexe, ç’a été un coup de couteau fatal malheureusement. Je voulais me protéger et protéger ma grossesse. Je n’avais aucunement l’intention que ça arrive»

Le hockey des Olympiques de Gatineau
En direct de 14:45 à 17:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.