• Accueil
  • EXCLUSIF | Un petit pommier centenaire peut-il menacer la stabilité du réseau d’Hydro-Québec?

EXCLUSIF | Un petit pommier centenaire peut-il menacer la stabilité du réseau d’Hydro-Québec?

EXCLUSIF | Un petit pommier centenaire peut-il menacer la stabilité du réseau d’Hydro-Québec?
Travaux d'Hydro-Québec et abattage d'un arbre centenaire sur une ferme : où est passé le gros bons sens ?

12:12

Travaux d'Hydro-Québec et abattage d'un arbre centenaire sur une ferme : où est passé le gros bons sens ?

Dominic Lauzon, déplore qu'Hydro-Québec doive couper, à cause de travaux, un arbre centenaire sur la terre de ses parents.

Détails
Une pétition pour sauver un pommier centenaire à Ste-Marthe

16:34

Une pétition pour sauver un pommier centenaire à Ste-Marthe

Dominic Lauzon, déplore qu'Hydro-Québec doive couper, à cause de travaux, un arbre centenaire sur la terre de ses parents.

Maxence Huard-Lefebvre, porte-parole d'Hydro-Québec

Détails

Au micro d’Isabelle Maréchal, la famille Lauzon a déploré qu’Hydro-Québec ait décidé de couper son pommier centenaire situé sur la ferme familiale à Sainte-Marthe, au sud de Rigaud.

«Le pommier est là depuis toujours sur la terre familiale. Nos ancêtres ont acheté la terre en 1842. Dans les années 1970, Hydro-Québec a construit cette ligne de transport qui relie Mirabel à Beauharnois. À l’époque, ils avaient simplement déboisé autour du pylône sur la terre de mes parents. Dans les années 2000, ils ont décidé de déboisé l’entièreté de la servitude. Depuis la construction, le pommier avait toujours été épargné, signe de lucidité puisque le pommier fait 3-4m de haut; comparativement à une ligne de transport qui est à environ 60m de hauteur»

Mais il y a deux semaines, Hydro-Québec a fait parvenir une lettre à ses parents pour les avertir que le pommier serait abattu lors de travaux de coupe supplémentaires.

«Ils disent que le pommier serait maintenant devenu une menace pour leurs structures. Chez Hydro-Québec, on vise un risque zéro pour leurs structures pour la stabilité du réseau. Ils veulent se mettre à des normes internationales. Donc, ils veulent abattre tous les arbres qui ont un potentiel de croissance de plus de 2 mètres et demi parce qu’ils peuvent être un risque»

«Hydro-Québec, en tant que société d’État, se doit de concilier ses travaux avec les demandes des propriétaires terriens sur lesquels ils ont construit leurs structures. On ne peut pas appliquer bêtement des règles»

Pétition pour sauver le pommier centenaire

Afin de sauver le pommier familial, Nathalie Lauzon, la soeur de Dominic, a mis en ligne une pétition «Sauvons le pommier des Lauzon - Se tenir debout face aux pressions d'Hydro-Québec». 

Explications d'Hydro-Québec

En entrevue avec Isabelle Maréchal, le porte-parole d'Hydro-Québec, Maxence Huard Lefebvre a expliqué les raisons qui motivent la société d'État à abattre le pommier. 

«Je tiens à dire qu’on ne coupe pas des arbres pour le plaisir à Hydro-Québec. Quand on peut l’éviter, on le fait. Sous une ligne de transport, c’est important qu’il y ait une distance sécuritaire de maintenue entre les fils électriques et les arbres. L’électricité qui est à 735 000 volts dans cette ligne, elle peut passer des fils à l’arbre en créant un arc électrique»

«Il y a des distances à respecter et ce ne sont pas des fantaisies d'Hydro-Québec. L'année dernière, en Californie, il y a eu des incendies majeurs. Des feux de forêt causés par une maîtrise de la végétation inadéquate. Il n'y a pas eu d'erreur dans le dossier, cet arbre ne correspond pas aux normes» 

En direct de 03:00 à 07:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.