• Accueil
  • Accusations portées contre l'homme qui a embouti un immeuble à Sainte-Marthe

Accusations portées contre l'homme qui a embouti un immeuble à Sainte-Marthe

Accusations portées contre l'homme qui a embouti un immeuble à Sainte-Marthe

SAINTE-MARTHE-SUR-LE-LAC, Qc — Un homme ayant foncé avec son véhicule dans les locaux des services d'aide aux sinistrés mercredi à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, dans les Laurentides, devra faire face à des accusations de conduite dangereuse et d'agression armée.

L'homme de 38 ans était toujours interrogé par les policiers de la division des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec (SQ) jeudi matin. Selon le porte-parole de la SQ, le sergent Claude Denis, il pourrait comparaître plus tard en journée au palais de justice de Saint-Jérôme.

M. Denis précise que l'homme ne portait pas d'arme sur lui et que l'accusation d'agression armée fait référence au véhicule impliqué.

Personne n'a été blessé lors de l'incident, qui serait survenu vers 16h30 mercredi.

L'homme, qui serait une victime des inondations du printemps à Sainte-Marthe-sur-le-Lac, venait, peu auparavant, de se faire montrer la sortie des lieux par la police. Les employés de la Croix-Rouge avaient appelé la police, car l'homme démontrait une «certaine agressivité», a indiqué mercredi soir le porte-parole de la Régie de Police du Lac des Deux-Montagnes, Christopher Harding.

Sur Twitter, la ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, a dit «comprendre la détresse des gens sinistrés» à Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

«Mais (nous) déplorons l’incident (...). Nos équipes sont sur le terrain pour accompagner les citoyens. J’ai parlé à ma collègue — la ministre Danielle McCann — et des intervenants psychosociaux sont sur place», a-t-elle ajouté.

Les policiers avaient été appelés à intervenir auprès de l'homme à l'intérieur des locaux prêtés au ministère de la Sécurité publique et à la Croix-Rouge vers 17h45.

Il y avait huit à dix employés et bénévoles des services d'aide à l'intérieur de l'édifice, a indiqué la Croix-Rouge. Les policiers étant intervenus quelques minutes plus tôt s'y trouvaient encore au moment où la voiture a foncé dans l'édifice.

L'homme a été transporté dans un hôpital de Saint-Eustache par «mesure préventive et pour évaluer sa santé mentale», a-t-il affirmé. Il a reçu son congé de l'hôpital au cours des dernières heures.

Carl Boisvert, de la Croix-Rouge, a précisé que les activités dans les locaux sont suspendues jeudi et devraient reprendre vendredi.

En direct de 00:00 à 03:00
1807
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.