12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Agressions sexuelles et sport amateur : «J’ai enduré ça pendant plusieurs années»

Agressions sexuelles et sport amateur : «J’ai enduré ça pendant plusieurs années»

Agressions sexuelles et sport amateur : «J’ai enduré ça pendant plusieurs années»iStock / shironosov

21:31

Lavoie est libre 

C’est à l’âge de 13 ans qu’Alain Fortier a été agressé sexuellement pour la première fois par son entraîneur de soccer.

À la suite de l’enquête de Radio-Canada/CBC qui a révélé que 340 entraîneurs évoluant dans le sport amateur ont été accusés d'un délit sexuel au cours des vingt dernières années au Canada, Bernard Drainville s’est entretenu avec un ancien athlète de soccer qui a été agressé sexuellement par son entraîneur.

Alain Fortier n’avait que 13 ans lorsque son entraîneur de soccer, Yves Leclerc, l’a agressé sexuellement pour la première fois.

Alors qu’il se trouvait dans la douche d’une piscine municipale à Québec, son entraîneur a fait irruption dans la pièce et a tenté de l’agresser.

«Il rentre et tire le rideau et tente de m’agresser. Il prend mon pénis, je reste figé, je ne sais pas quoi faire. Je prends le savon et je lui mets dans les yeux. Et je me suis sauvé»

Après avoir accepté les excuses de son entraîneur, le jeune homme a de nouveau été agressé.

 

«J’ai compris que si je n’acceptais pas ses agressions, je ne pourrais plus travailler pour lui. Je travaillais à temps plein pour lui. Et à cette époque-là, à 10$ l’heure, c’était très bien payé. Il y a eu comme une coupure qui s’est faite au niveau de mon cerveau et j’ai enduré ça pendant plusieurs années, J’ai enfoui ça au plus profond de moi-même pour ne jamais en parler»

Éventuellement, il a réalisé qu’il fallait qu’il en parle pour assurer son bien-être. Il s’est alors rendu dans un poste de police et il a porté plainte. Le  procès a eu lieu en septembre et le verdict est attendu pour le 13 mars. 

«C’est sûr qu’à l’intérieur, ça détruit tout. Ça joue sur la perte de confiance, sur l’intégrité sur la personne. Comme j’ai été agressé par un homme, suis-je homosexuel ? Ça amène des comportements au niveau sexuel qui sont un peu étranges»

«Avec les années, tu penses que ce n’est pas si pire que ça, mais finalement, tu te rends compte que cela a plus de conséquences que tu pensais»

En direct de 00:00 à 03:00
1628
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.