• Accueil
  • Abandon d’infractions du DPCP : «Parmi ces dossiers, il y a des cas d’infractions de grande vitesse, de conduite dangereuse»

Abandon d’infractions du DPCP : «Parmi ces dossiers, il y a des cas d’infractions de grande vitesse, de conduite dangereuse»

Abandon d’infractions du DPCP : «Parmi ces dossiers, il y a des cas d’infractions de grande vitesse, de conduite dangereuse» Pexels.com

En raison de procédures judiciaires trop longues, le Directeur des poursuites criminelles et pénales va abandonner près de 8600 constats d’infractions.

C’est ce que révèle le Journal de Montréal jeudi.  

En entrevue avec Bernard Drainville, la juge à la retraite Nicole Gibeault, a d’abord indiqué comprendre pourquoi le DPCP prenait une telle décision.

 

«Je comprends que si on se présente devant le tribunal, c’est peine perdue. Ils vont plaider Jordan et on va faire perdre le temps aux avocats, aux juges et aux tribunaux»

Toutefois, elle dénonce que parmi ces constats abandonnés, on retrouve des individus qui ont commis de graves infractions.  

«Mon problème, c’est que Jordan, c’était en 2016 et parmi ces 8600 dossiers, il y a des cas d’infractions de grande vitesse, de conduite dangereuse. S’ils ont perdu 15 points, c’est qu’ils avaient un problème sur la route!»   

Solide comme le Roch

Solide comme le Roch

avec Roch Cholette

En direct de 12:00 à 15:00
2453
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.