• Accueil
  • «L'avenir du Cirque du Soleil est assuré» - Le PDG Daniel Lamarre

«L'avenir du Cirque du Soleil est assuré» - Le PDG Daniel Lamarre

«L'avenir du Cirque du Soleil est assuré» - Le PDG Daniel LamarrePHOTO: JOHN PHILLIPS/UK PRESS VIA GETTY IMAGES

Au cours d'une entrevue accordée à Louis Lacroix, mardi matin, le président et directeur général du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre, a laissé entendre que l'avenir de l'entreprise est un peu moins sombre que le laissait présager les développements des dernières semaines.

Mentionnons que l'entreprise a annoncé lundi qu'elle s'est placée à l'abri de ses créanciers.

La direction de la compagnie veut restructurer sa dette et relancer ses activités par l'entremise d'une convention d'achat conclue avec ses actionnaires actuels.

Les autres groupes intéressés ont 45 jours pour proposer une offre concurrente, a affirmé Daniel Lamarre.

Entrevue avec le président et chef de la direction du Cirque du Soleil, Daniel Lamarre.

9:55

«C’est très rassurant de constater que les actionnaires sont prêts à réinjecter 300 millions $ pour permettre la relance du Cirque du Soleil, alors qu’on traverse une crise épouvantable avec la COVID-19. Du jour au lendemain, l’entreprise s’est retrouvée sans revenu. Je peux dire, sans cligner de l’œil, que l’avenir du Cirque du Soleil est assuré.»

La nouvelle se traduit par le licenciement de 3480 employés qui avaient été mis à pied à la mi-mars, lorsque l'entreprise de divertissement avait annulé ses spectacles dans la foulée de la crise sanitaire. 

Dette et profits

La dette du Cirque du Soleil est d’environ 900 000 millions $. Selon M. Lamarre, l’entreprise a fait des profits supérieurs à 200 millions $ canadiens.

Le Cirque du Soleil se place à l'abri de ses créanciers - François Gagnon

5:57

«Les trois principaux actionnaires ont déposé une offre lundi pour racheter l’entreprise. Une offre qui équivaut è plus de 400 millions $ selon eux. C’est une soumission d’amorce. D’autres sont intéressés possiblement à acquérir la compagnie. Quant à Guy Laliberté, il n’a pas déposé d’offre encore, tout comme Québecor, qui aimerait aussi mettre la main sur le Cirque du Soleil. C’est un pas dans la bonne direction. Le hic : c’est que près de 3500 personnes qui ont perdu leur emploi.»

En direct de 10:00 à 12:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.