• Accueil
  • Le vieux traversier NM Apollo: Un récif artificiel pour la plongée sous-marine?  

Le vieux traversier NM Apollo: Un récif artificiel pour la plongée sous-marine?  

Le vieux traversier NM Apollo: Un récif artificiel pour la plongée sous-marine?  Photo: La Presse canadienne
Le traversier NM Apollo

On dit que le malheur des uns fait le bonheur des autres. Le maire de Godbout, Jean-Yves Bouffard, a peut-être trouvé une fin heureuse au traversier Apollo, qui a causé bien des tourments au gouvernement du Québec. Pour stimuler le tourisme dans sa région, il propose de couler le bateau afin d’en faire un récif artificiel pour la plongée sous-marine. 

Au cours d'une entrevue avec Louis Lacroix, jeudi, le ministre des Transports a affirmé que le maire de Godbout désirait obtenir le NM Apollo pour en faire une attraction touristique.

En effet, Jean-Yves Bouffard croit qu’il a trouvé une seconde vie à ce vieux navire qui a été acheté par la Société des traversiers du Québec au coût de 2,1 millions $.

«Godbout a une belle baie à l’abri des courants et des vagues. Son eau limpide est parfaite pour la plongée sous-marine. […] Ce serait tout à l’honneur de la STQ de nous donner le bateau. Ça nous donnerait une chance avec le tourisme sur la Côte-Nord.»

Certes, le bateau devrait d’abord être décontaminé avant d’être coulé au large de la ville de 280 habitants. Selon le maire, bien des plongeurs pourraient visiter le récif.

Toujours d'après M. Bouffard, la démarche pourrait prendre entre 18 et 72 mois. La Ville de Godbout devra obtenir, avec l’aide de spécialistes, diverses autorisations de la part de Transport Canada, notamment.

Notons que le NM Apollo n'aura finalement navigué que 21 jours entre les deux rives du fleuve Saint-Laurent (la traverse maritime Matane/Baie-Comeau/Godbout) avant d'être définitivement retiré de la circulation après une deuxième collision avec un de ses quais en trois semaines.

En direct de 15:00 à 17:00
2699
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.