• Accueil
  • Écrasement: de plus en plus de Boeing 737-8 MAX cloués au sol 

Écrasement: de plus en plus de Boeing 737-8 MAX cloués au sol 

Écrasement: de plus en plus de Boeing 737-8 MAX cloués au sol 

HEJERE, Éthiopie — Un nombre croissant de compagnies aériennes ont décidé de garder au sol les modèles du nouvel avion de Boeing, impliqué dans la catastrophe d'Ethiopian Airlines.

Certaines compagnies aériennes ont fait état de clients inquiets pour expliquer leur décision de maintenir au sol les Boeing 737-8 MAX , au moment où les experts cherchent à connaître les raisons de la chute de l'avion peu après le décollage dimanche, tuant les 157 passagers à bord. Il faudra peut-être attendre des mois avant d'obtenir des réponses.

Les autorités britanniques ont annoncé mardi avoir ordonné le maintien au sol du modèle de Boeing impliqué dans l'accident de dimanche.

L'Autorité britannique de l'aviation civile a déclaré par communiqué qu'elle surveillait la situation et qu'elle avait, par mesure de précaution, «donné l'ordre de suspendre tout vol de passagers (de Boeing 737-8 MAX) de toute compagnie aérienne à destination ou en provenance du Royaume-Uni et dans l'espace aérien du Royaume-Uni».

Cinq de ce type d'appareil sont enregistrés et en fonction au Royaume-Uni et un sixième devait s'y ajouter plus tard cette semaine.

Le transporteur Norwegian Air Shuttle a également décidé de garder ses Boeing 737-8 MAX au sol, sur la recommandation d'autorités européennes, a-t-il annoncé. L'entreprise possède 18 de ces appareils.

La compagnie sud-coréenne Eastar Jet avait pris la même décision, un peu plus tôt. L'Australie et Singapour ont suspendu tous les vols de cet appareil à destination ou en provenance de leur pays.

L’Administration de l'aviation civile, en Chine, avait déjà ordonné après l'écrasement à toutes les compagnies aériennes du pays de suspendre les vols des Boeing 737-8 MAX pour une période de neuf heures.

Lundi, l'Indonésie avait de son côté annoncé que tous les avions Boeing 737-8 MAX seraient maintenus au sol pour que des inspections soient faites.

Boeing a toutefois déclaré qu'elle n'avait aucune raison de retirer les avions populaires du ciel et qu'elle n'avait pas l'intention de présenter de nouvelles recommandations concernant ses appareils. Son équipe technique a rejoint les experts américains, israéliens et autres dans l'enquête menée par les autorités éthiopiennes.

Aux États-Unis, la Federal Aviation Administration a dit s'attendre à ce que Boeing apporte sous peu des améliorations à un système anti-décrochage automatisé soupçonné d'avoir contribué à l'accident mortel d'un autre Boeing 737-8 MAX en octobre.

Les experts en matière de sécurité ont mis en garde contre les comparaisons trop précoces avec l'écrasement de l'appareil de Lion Air, qui avait coûté la vie à 189 personnes en Indonésie.

L'avion d'Ethiopian Airlines s'est écrasé par temps clair six minutes après son départ pour Nairobi.

Il faudra cinq jours avant que la totalité des victimes ne soient identifiées, a déclaré à l'Associated Press le porte-parole d'Ethiopian Airlines, Asrat Begashaw. Les morts venaient de 35 pays — dont le Canada.

Rock en liberté (104,7)

Rock en liberté (104,7)

avec Daniel Mongrain

En direct de 11:00 à 18:00
1429
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.