• Accueil
  • Saison des nids-de-poule au Québec: pourqoui l'éternel recommencement ?

Saison des nids-de-poule au Québec: pourqoui l'éternel recommencement ?

Saison des nids-de-poule au Québec: pourqoui l'éternel recommencement ?Photo: archives La Presse canadienne

L’état des routes s'est dégradé au Québec au cours des cinq dernières années et rien ne semble vouloir stopper cette progression. Le ministère des Transports du Québec av d'ailleurs indiqué dans son rapport 2017-2018 que la proportion des chaussées du réseau routier du Québec qui sont en bon état est en baisse constante depuis 2014. Rien n'a changé depuis. Au contraire, les chaussée sont en très mauvais état ce printemps. Pourquoi?

Les routes se dégradent malgré des dépenses annuelles de plus de 2 milliards de dollars consacrées à l'entretien et à l'amélioration des routes.

L'aspalte ne colle pas bien dans le froid. Quand on répare, il faudra fort probablement réparer de nouveau. Et on ne peut pas tout faire durant l'été. À long terme, les joints sur la chaussée engendrent des fissures et l'infiltration de l'eau, qui gèle et dégèle. Voilà pourquoi les nids-de-poule sont toujours à réparer. Un moment donné, il faut refaire une route au complet. Ce qu'il faut savoir, c'est que le Québec a beaucoup de kilomètres de route par habitant...»

En effet, le Québec a 30 000 kilomètres de routes pour environ 8 millions d'habitants. Ce qui signifie que les Québécois ont envrion 25 % de km de routes de plus que la province voisine, l'Ontario.  

À titre comparatif, l'Ontario a 40 000 kilomètres pour 14 millions d'habitants.

«Le ministère des Transports du Québec ne peut pas mettre le même montant d'argent que l'Ontario. En plus, ça prend un nombre considérable de personnes pour effectuer les travaux. On fait des choix convenables, mais qui sont les plus raisonnables possibles. parfois, le gain ne justifie pas l'investissement supplémentaire. [...] Le ministère des Transports a une machine qui s'appelle le véhicule de mesure de l'État des chaussées. C'est un gros pick-up avec des instruments techno. Il mesure quatre indices: le confort de roulement, l'orniérage, le taux global de fissurations et la susceptibilité au gel. Avec tout ça, on fait un indice d’état gouvernemental de 1 à 5; de très bon à très mauvais, en passant par satisfaisant. Le ministère a aussi des laboratoires de chaussée. dont un à Montréal et un autre à Québec. On y teste notamment des produits proposés par des frabricants.»  

En direct de 17:00 à 18:30
2774
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.