Aller au contenu
Logement social

«Les cibles d'inclusion, je n'y crois pas.» - France Bélisle

«Les cibles d'inclusion, je n'y crois pas.» - France Bélisle

L'administration de France Bélisle ne ferme pas la porte à imposer des logements sociaux pour certains projets immobiliers.

On reste toutefois réticent à parler d'un règlement d'inclusion avec des cibles fixes.

Si des terrains appartiennent à la Ville, l'administration pourrait-elle imposer un taux de logements sociaux comme condition de vente?

Je ne suis pas fermée à ce que la ville de Gatineau entreprenne cette réflexion là.

Elle veut toutefois éviter de travailler à la pièce.

Une ville, ça ne peut pas se gérer par coin de rue.

Elle ne veut pas non plus établir de cibles d'inclusion.

Les cibles d'inclusion, je n'y crois pas.

Président du comité choc en logement, Daniel Champagne appui les dire de la mairesse.

Il se rend compte que les programmes provinciaux et fédéraux ne sont pas bien adaptés.

Inadmissible également d'avoir 6 ménages au motel.

Ça n'a aucun bon sens!

Louis Sabourin, d'Action Gatineau, est satisfait de l'ouverture, mais garde la ligne dure.

Pour moi c'est la solution le règlement d'inclusion.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Que l’Outaouais se lève
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75