Aller au contenu
En mêlant dollars et santé publique

Pierre Fitzgibbon «a manqué une belle occasion de se taire»

Pierre Fitzgibbon «a manqué une belle occasion de se taire»
Jonathan Trudeau, chroniqueur politique
98.5

Après la divulgation des 89 entreprises québécoises qui peuvent polluer au-delà de la limite en vigueur, le ministre de l'Économie Pierre Fitzgibbon a voulu minimiser l'impact environnemental des compagnies autres que la Fonderie Horne qui ne respectent pas les normes.

« Il n'y a personne qui va mourir, faut faire attention, il ne faut pas généraliser », a répliqué le ministre.

« Quelle boulette, sincèrement quelle mauvaise déclaration, déplorait le chroniqueur Jonathan Trudeau. Un peu plus et Pierre Fitzgibbon nous disait: ben là, respirez par le nez. » 

« Pierre Fitzgibbon se qualifie lui-même de bibitte, de cheval sauvage dur à dompter, mais là, il a manqué une belle occasion de se taire. Ça contribue à maintenir l'espèce de doute sur la sensibilité réelle du gouvernement: l'enjeu santé publique vs l'enjeu du développement économique et ça arrive au moment où on manque d'information, où on doit rassurer les gens et là, tu as un ministre qui s'en vient dire: Inquiétez-vous pas, personne va mourir. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Jonathan Trudeau

«QS résiste à cette vague caquiste» - Gabriel Nadeau-Dubois
«Vous avez fait avancer le débat d'idées au Québec» - Éric Duhaime
Entrevue avec Manon Massé
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le hockey des Olympiques de Gatineau
En ondes jusqu’à 22:00
En direct
75