Aller au contenu
Violence conjugale

Le DPCP porte la décision en appel

Le DPCP porte la décision en appel
Facebook

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales porte en appel la peine imposée au Gatinois Joshua Schoo qui a plaidé coupable de trois chefs de violence conjugale.

La décision a été confirmée hier soir par la porte-parole du DPCP, Me Audrey Roy-Cloutier.

Selon un jugement rendu le 27 juillet, Joshua Schoo a reconnu avoir étranglé, menacé et causé des lésions à sa conjointe

Les faits reprochés remontent au 6 mars 2021

Dans sa décision, le juge Serge Laurin a estimé qu'il n'était pas dans l’intérêt public que Joshua Schoo perde son emploi et lui a donc accordé une absolution conditionnelle, avec une probation de trois ans et une interdiction d’être en contact avec la victime.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
L'Outaouais Maintenant
En ondes jusqu’à 17:00
En direct
75