Aller au contenu
Pour voyager et garder son emploi

Absolution conditionnelle pour un Gatinois coupable de violence conjugale

Absolution conditionnelle pour un Gatinois coupable de violence conjugale
Facebook

Un Gatinois s'en sort sans casier judiciaire malgré qu'il ait été déclaré coupable d'avoir battu, étranglé et menacé son ex-conjointe. 

Le Journal de Montréal rapporte que Joshua Schoo a bénéficié d'une absolution conditionnelle afin de ne pas nuire à sa carrière et pour lui permettre de voyager.

Le juge Serge Laurin a justifié sa décision expliquant qu'il s'agissait d'un évènement isolé dans un mariage de 17 ans et que l'accusé est immédiatement allé chercher de l'aide. 

C'est en mars 2021 que Joshua Schoo s'en est pris à sa conjointe. Cette dernière lui avait alors avoué avoir rencontré quelqu'un quelques mois après que son conjoint avait lui-même entamé une relation extra-conjugale. 

L'accusé a alors tenté d'étouffer sa conjointe avec un oreiller et c'est leur fille de 13 ans qui a dû appeler les secours. 

Joshua Schoo, qui travaille pour la ville d'Ottawa, s'en sort donc sans conséquence majeure, à l'exception qu'il n'a plus le droit d'approcher la victime et qu'il doit continuer sa thérapie. 

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En ondes jusqu’à 04:30
En direct
75