Aller au contenu
Les hauts et bas de Suzuki

«Ce n’est pas une super vedette» -Guy Boucher

«Ce n’est pas une super vedette» -Guy Boucher
98.5 Sports/David Kirouac

Les jeunes joueurs des Canadiens ont éprouvé des problèmes, ici et là, depuis le début de l’année, et la stratégie des autres équipes y est peut-être pour quelque chose.

En conversation avec l’animateur Mario Langlois, l’entraîneur Guy Boucher a souligné que Nick Suzuki a eu du succès lors des dernières séries éliminatoires, sauf contre le Lightning de Tampa Bay.

« Suzuki n’était pas ciblé par les autres équipes (Toronto, Winnipeg, Las Vegas), mais c’est ce que (Jon) Cooper a fait en finale de la coupe Stanley. »

« Moi, si je suis à domicile, demain, c’est (Alexander) Ovechkin dans les pattes à Suzuki et (Cole) Caufield chaque fois parce qu’ils ne sont pas capables de gérer ça à chaque présence.

« Ce sont de jeunes joueurs en apprentissage. Donc, il y a plusieurs lacunes. Évidemment, Caufield en a beaucoup plus que Suzuki, mais quand même. Suzuki, on le voit, dès que l’on est sur la route, il n’a pas été capable de gérer ça depuis le début de l’année.

« Mais ce n’est pas de sa faute : il est en formation et ce n’est pas une super vedette. Il faut faire attention. Ça va être un très bon joueur. Il va être un très bon joueur dans la Ligue nationale, mais ce n’est pas un (Sidney) Crosby, ce n’est pas (Auston) Matthews, ce n’est pas (Connor) McDavid. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Guy Boucher

Comment prépare-t-on son équipe pour les séries?
L'Avalanche ne peut se permettre d'y aller au coup pour coup
Tout sera à refaire la saison prochaine
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75