Aller au contenu
Action collective autorisée contre l'entreprise

«Prouver que Bombardier a orienté les investisseurs dans la mauvaise direction»

«Prouver que Bombardier a orienté les investisseurs dans la mauvaise direction»
Pierre-Yves McSween / Cogeco Média

Un juge autorise une action collective d'actionnaires contre Bombardier.

L'entreprise, quant à elle, a indiqué qu'elle a l’intention de se défendre vigoureusement.

Le demandeur Denis Gauthier allègue que l'entreprise et ses hauts dirigeants, dont Alain M. Bellemare, ont présenté un faux portrait de la situation financière quand l'action a chuté en 2018.

L'action collective, qui reste à être entendue sur le fond, concerne les personnes qui ont acheté des titres entre le 2 août et le 8 novembre.


Écoutez le commentaire du chroniqueur économique Pierre-Yves McSween, qui parle du rapport de gestion et de l'état financier, à l'émission de Patrick Lagacé.


«On va être obligé de faire un lien entre les dommages causés et les différents rapports de gestion. Surtout, on devra prouver que la direction de Bombardier, lorsqu'elle a produit son rapport de gestion (en 2018), orientait les investisseurs dans une mauvaise direction, sachant très bien que ça allait mal virer par la suite et qu'on allait licencier des employés.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Patrick Lagacé

«La popularité n'est pas un programme politique»
«Elle vit ça dans la solitude quand même» -Jean-Philippe Dion
«On ne contrôle pas ce que font les organisations de nos données»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 07:00