Aller au contenu
Les 18 à 34 ans

L'usage croissant de l'anglais chez les jeunes Québécois : ça vous préoccupe?

L'usage croissant de l'anglais chez les jeunes Québécois : ça vous préoccupe?
Jeunes qui discutent / Photo : SolStock / E+ / Getty Images

Les jeunes de 18 à 34 ans utilisent de plus en plus l’anglais dans leurs activités quotidiennes. Cette situation fait dire au ministre responsable de la Langue française, Jean-François Roberge, que le Québec vit une fracture générationnelle. Est-ce que ça vous préoccupe? 


Écoutez Rémi Barbeau, un entrepreneur de 33 ans et enseignant de gestion au Cégep de St-Jérôme, et Éléonore Turcotte, recherchiste au 98.5 âgée de 22 ans, se penchent sur le sujet, mercredi, en compagnie de Nathalie Normandeau. 


«L'anglais c'est un peu la langue universelle. Donc, c'est sûr qu'on doit maîtriser l'anglais si on veut communiquer avec l'extérieur du Québec. Mais, je pense que c'est important de se rappeler que le français, c'est notre culture, notre identité. Et il faut se souvenir d'où on vient. Et je pense que les jeunes n'ont pas encore ressenti cette fierté qui nous rend si uniques en Amérique. On a cette chance de parler français. Un français si beau, si précis. On a la capacité de s'exprimer avec un large éventail de mots qu'on ne peut pas faire dans toutes les langues.»

Pour sa part, Éléonore Turcotte n'est pas étonnée de cette place grandissante de l'anglais chez les jeunes.

«C'est un outil vraiment pratique. C'est limitant de ne pas parler l'anglais. Aujourd'hui, les jeunes ont la chance de l'apprendre rapidement, de le maîtriser pour ensuite avoir beaucoup plus d'ouverture au niveau professionnel. Mais, le français a sa place. Ça ne m'est jamais vraiment arrivé d'avoir un débat avec quelqu'un de mon âge qui me disait que le français n'était pas important. Je pense que la langue de communication de plusieurs encore, ça reste le français.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Nathalie Normandeau

La cause privilégiée de Jean-Paul Gagné
Comment mieux composer avec le TDAH et le TDA lorsqu’on est adulte?
Rendez-vous le 12 août pour La Commission

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En direct
En ondes jusqu’à 00:00