Aller au contenu

Pompier volontaire: un métier dangereux

Pompier volontaire: un métier dangereux
Frédéric Bisson / Cogeco Média

Le Québec compte environ 15000 pompiers volontaires ou à temps partiel.

Comment devient-on pompier volontaire? Le directeur du service de sécurité incendie de Chelsea Charles Éthier nous a accordé une entrevue.

Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Frédéric Bisson

Chronique vélo: suggestions de randonnées printanières
« Allô job de rêve ! » : un livre pour les jeunes et moins jeunes
Élections partielles à Gatineau: Élections Québec prête!

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00