Aller au contenu
Saga du QG du SPVG

Le temps c'est de l'argent, France Bélisle s'impatiente

Le temps c'est de l'argent, France Bélisle s'impatiente
Quartier général du SPVG / Cogeco Média

La mairesse de Gatineau, France Bélisle, ne voit pas d'un bon oeil un possible report du vote pour le quartier général de la police de Gatineau dans les Hautes-Plaines.

Sur nos ondes ce matin, la conseillère Isabelle N. Miron a mentionné qu'elle voulait tenter de convaincre certains de ses collègues de repousser la date du vote prévue le 21 mars..

Si cette demande passe, le vote serait plutôt tenu dans un mois. 

France Bélisle rappelle que les conséquences économiques seraient grandes.

Chaque mois qu'on ne prend pas une décision coûte 600 000$, parce que c'est basé sur l'inflation.

Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!Abonnez-vous à l’infolettre du 104.7 Outaouais!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Plus avec Louis-Philippe Brulé

Hypothèque sur 30 ans et RAP à 60 000 $ : bonne idée ou cadeau empoisonné?
Le présumé espion chinois de l’Agence spatiale canadienne est acquitté
L’Alberta fait de l’oeil aux travailleurs de la construction du Québec

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les amateurs de sports week-end
En direct
En ondes jusqu’à 12:00