Le chef de police de Gatineau a fait une sortie publique pour démontrer son inquiétude face à la légalisation de la marijuana en juillet 2018.
Mario Harel
Chargement du lecteur ...

En tant que président de l'Association canadienne des chefs de police, Mario Harel est conscient que les cas de drogue au volant vont augmenter avec l'entrée en vigueur de la nouvelle loi.

Il soutient que les corps de police ont des experts pour détecter les contrevenants mais pas suffisamment.

Mario Harel rappelle aussi qu'un test coûte 40$ au Québec.

Il se demande qui va payer pour la facture supplémentaire.

Quant à savoir ce qui va se passer si un policier consomme de la marijuana, il pourrait y avoir une politique de tolérance zéro mais ça reste à confirmer.