Il y aura une enquête publique cet automne pour éclaircir les circonstances de la mort de Brandon Maurice, tué par un policier en Haute-Gatineau, en novembre 2015.

C'est le coroner en chef, Catherine Rudel-Tessier qui a ordonné ce matin la tenue de cette enquête publique.

Le jeune de 17 ans avait été tué par balle à la suite d'une poursuite policière dans les rues de Messines.

Après avoir immobilisé sa voiture, l'adolescent a accéléré brusquement en trainant le policier accroché à sa voiture. L'agent a ouvert le feu pour l'atteindre mortellement.

L'été dernier, la Sureté du Québec avait été blanchie dans ce dossier. Le DPCP avait indiqué que les policiers n'avaient commis aucune infraction criminelle, ce qui avait suscité de vives réactions parmi les proches de Brandon Maurice.

L'enquête a été confiée à Me Luc Malouin, coroner en chef adjoint, selon le communiqué du Bureau du coroner.

Il pourrait faire des recommandations pour une meilleure protection de la vie humaine.