Ismael Habib (Facebook)
MONTRÉAL - Un Québécois a été déclaré coupable d'avoir tenté de quitter le pays pour participer aux activités d'un groupe terroriste.
On en parle en ondes :

Le juge Serge Delisle, de la Cour du Québec, a rendu sa décision lundi à Montréal, estimant que l'accusé avait manqué de crédibilité.

L'accusation relativement nouvelle avait été ajoutée au Code criminel en 2013 et prévoit une peine maximale de 10 ans de prison.

La Couronne accusait M. Habib d'avoir tenté de quitter le Canada pour se joindre à Daech (le groupe armé État islamique) en Syrie.

Les procureurs ont démontré que le jeune homme avait confié deux fois en 2016 à des agents infiltrés de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qu'il voulait se rendre en Syrie pour participer aux activités de Daech. L'homme a été arrêté et accusé par la GRC en février 2016.

L'avocat de M. Habib plaidait de son côté que les autorités l'avaient contraint à faire ces aveux alors que l'accusé voulait seulement aller rejoindre sa femme et ses enfants quelque part au Moyen-Orient.

En mai, Ismaël Habib avait déjà été déclaré coupable d'un autre chef d'accusation dans cette affaire: celui d'avoir fourni de fausses informations pour obtenir un passeport. Pour cette infraction, il est passible d'une peine maximale de deux ans.

Seulement deux cas au Canada peuvent constituer une forme de jurisprudence quant à la peine qui sera imposée à M. Habib.